Derniers commentaires

Aucun commentaire.

Calendrier

Janvier 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << <Jun 2017> >>
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

 
Affichage des articles postés en: Janvier 2017

11 Jan 2017 

les symptômes de sevrage identiques pour les benzodiazépines que pour les antidépresseurs

Il convient de noter qu'il existe de nombreuses similitudes entre les symptômes de sevrage des médicaments benzodiazépine et antidépresseurles  Dans une étude portant sur la différence entre le sevrage des ISRS et des benzodiazépines Nielsen et al (2012) ont conclu que «les symptômes d'interruption qui ont été décrits pour les benzodiazépines et les ISRS, étaient très similaires pour 37 des 42 des symptômes identifiés...se référant à ces réactions, dans le cadreÀ ces réactions dans le cadre d'un syndrome de dépendance dans le cas des benzodiazépines, mais non sélectif Inhibiteurs de la recapture de la sérotonine, ne semble pas rationnel . » 20 Les expériences des organismes de bienfaisance chez les personnes se retirant soit d'un antidépresseur ou d'une benzodiazépine, soit les deux.Selon Baylissa Frederick, de Recovery Road: «Il n'y a pas eu de différence notable entreSymptômes vécus. Les deux peuvent être aussi horribles ... les deux peuvent être aussi intenses, aussi longues, et avec  répercussions similaires»
28 Jan 2017 

psychiatrie mortelle et déni organisé

Dans cet ouvrage, en se basant sur les faits disponibles, l’auteur de Psychiatrie mortelle et déni organisé montre que la manière dont nous utilisons habituellement les médicaments psychiatriques inflige beaucoup plus de tort qu’elle ne fait du bien. Le professeur et médecin Peter C. Gøtzsche établit que les médicaments psychiatriques tuent chaque année plus d’un demi-million de gens de 65 ans et plus aux États-Unis et en Europe. Ces médicaments sont la troisième cause de décès après les maladies cardiaques et le cancer. Or, la consommation actuelle de psychotropes pourrait être réduite de 90 %, tout en améliorant la santé mentale et physique ainsi que la survie des patients.
Dans son livre, Gøtzsche soutient aussi que les chefs de la psychiatrie – souvent à la solde de l’industrie pharmaceutique – ont créé et promu de nombreux mythes pendant des décennies pour mieux cacher le fait que la psychiatrie biologique a été généralement un échec.



Deadly psychiatry and organised denial



500 000 décès par an en occident à cause des antidépresseurs, somnifères et neuroleptiques Les effets bénéfiques des médicaments psychiatriques sont si minces, dit-il, qu’il serait possible d’arrêter l’utilisation actuelle presque complètement sans causer de dommages. Il recommande d’arrêter l’utilisation de tous les médicaments antidépresseurs ainsi que ceux du TDAH et de la démence, et de prescrire seulement une petite fraction des antipsychotiques et des benzodiazépines utilisés actuellement.